Corps à corps

Émile S. Fouda, Ève Comandé, Corps à corps. Essai de transmission mémorielle par le cimetière militaire

Sous les stèles et dans les ossuaires des cimetières militaires français reposent plus de 700 000 corps de soldats. Le constat est lourd de conséquences sur la vie sociale des générations qui ont dû assumer cet héritage mais il influe aussi sur le positionnement de leurs va- leurs.

Aujourd’hui, la valeur de liberté prend racine ailleurs et les jeunes adultes n’ont plus aucun lien avec la guerre, sauf si la famille raconte, sauf si la conscientisation se fait par les proches. La jeunesse, protégée par l’absence d’une expérience de guerre semblable à celle des grands-parents, veut rompre avec ce passé.

Les nouvelles valeurs sociales mettent en avant l’individu et ses droits aux dépens de son rapport à la collectivité et de son devoir de mémoire. à quoi bon ressasser une mémoire douloureuse ? Le confort de ce type d’oubli occulte l’essentiel : l’engagement total en faveur des droits de l’Homme.

Les témoins survivent avec le poids de l’horreur. Bientôt, ils ne seront plus. Que restera- t-il de cette mémoire quand l’emprise directe de l’histoire aura disparu ?

Une réponse s’impose : revaloriser les espaces de paix. Pour cela, il importe de montrer les conséquences des processus des guerres. Leçon sans livres, les cimetières militaires s’y emploient. Leur rôle ne se réduit pas à la pratique de l’inhumation des morts de guerre. Ils matérialisent la barbarie et justifient la paix par un travail de transmission qui n’existe que difficilement par ailleurs. Ils expliquent aux jeunes générations que le souvenir construit l’avenir.

Cet ouvrage a ainsi comme ambition de déconstruire le cimetière militaire qu’il soit français, allemand, britannique, américain ou encore canadien des deux guerres mondiales principalement. Il interroge sa conception comme son inscription dans l’espace physique, mémoriel, voire juridique. Toutes choses naturellement changeantes selon les nationalités ou les conflits envisagés et qui influent sur le rapport des pays concernés à l’histoire en général et à leur histoire nationale en particulier. C’est en somme une histoire sensible et très actuelle que nous livrent ces pages.

  • Format : 155 x 240 mm.
  • Nombre de pages : 220 pages.
  • ISBN : 978-2-918783-09-1
  • Prix public : 24 €.

Commander